Le poulailler

De façon à réduire les risques de mortalité en élevage et afin d'avoir des animaux en pleine santé, travaillez vos litières !

Il est essentiel de laisser le poulet de chair (comme toute autre volaille) dans un environnement sain.

Deux éléments sont importants, l’ambiance c'est-à-dire la qualité de l’air et le taux d’humidité.

Pour cela évitez tant que possible les points d'humidité à l'intérieur du poulailler. Supprimez tant que possible les gamelles d’eau qui peuvent se renverser et faites l’acquisition de matériel suspendu ou en tout cas placé à la hauteur des animaux.

Attention à régler correctement la hauteur de sorte à ce que vos volailles puissent correctement s’abreuver. Pour cela observez les et ajustez afin qu’elles puissent accéder à l’abreuvoir sans une trop grande difficulté. Leur taille variant au fur et à mesure des semaines il convient d’ajuster régulièrement votre matériel.

Il faut impérativement vérifier de façon fréquente si la litière (paille, copeaux) est sèche en surface. En mettant simplement sa main sur la litière il est facile de le constater. Si tel était le cas, pensez à renouveler partiellement la litière de sorte à ce que la partie supérieure en contact avec les animaux reste bien sèche.
Renouvelez complètement la litière en cas de fuite d'eau, n'hésitez pas à augmenter la fréquence de remplacement de la litière en période humide.

La densité d'animaux, c'est-à-dire leur nombre au mètre carré, va accentuer ou lisser les problèmes de litières. Nous pouvons vous aider à évaluer combien en acquérir. Le surnombre peut aussi être source de cannibalisme chez vos volailles.

Evitez tant que possible de mélanger les espèces et les âges, de ce fait vous limiterez les risques sanitaires dans votre élevage.

A 5 semaines votre volaille a simplement besoin d'être abritée des courants d'air et d'avoir une bonne litière constituée de paille ou de copeaux de bois. Laissez là grandir 15 jours à 3 semaines avant de la faire sortir (surtout en début de printemps et à l'automne).